dimanche, mars 12, 2006

Le 3 février 2006, 21 élèves du Sint-Janscollege à Poperinge visitent Auschwitz en Pologne.

Cette visite cadre dans un projet plus large : notamment « Ecoles pour la démocratie », organisé par le Ministère fédéral de l’Egalité des Chances et par le Ministère de la Défense, en coopération avec les trois Ministères de l’Enseignement en Belgique, à l’occasion de la commémoration de la libération des camps de concentration, il y a soixante ans.

En mai 2005, chaque école a eu l’opportunité de se poser candidat en présentant son projet.
Le Sint-Janscollege a été sélectionné comme une des vingt écoles secondaires pilotes grâce aux séminaires « Holocauste/génocide » et « Les Relations franco-allemandes » qui sont présentés aux élèves de sixième. Le vendredi 3 février les élèves qui suivent ces séminaires ont visité le camp de concentration et d’extermination Auschwitz-Birkenau, accompagnés par Mileen Versavel (professeur d’histoire) et Ria De Wilde (professeur de français). En tant que préparation à cette visite, l’école avait invité un survivant d’Auschwitz au collège :
M. Dov Nasch, un juif hongrois qui a été déporté à l’âge de 14 ans et qui vit à présent à Anvers.



Le vendredi matin à 3h20, un bus de l’armée est venu chercher les élèves et les professeurs. Ils ont été conduits à l’aéroport de Melsbroek. Après que les autres écoles (e.a. Mechelen, Veurne, Eupen, Puurs,…) étaient arrivées et après que tout le monde avait passé le check-in, l’airbus pouvait décoller en direction de Krakau. Le dernier trajet, de Krakau à Oswiecim, mieux connu sous le nom allemand d’Auschwitz, a été parcouru en autocar.

Immédiatement après l’arrivée, un guide anglophone a commencé la visite guidée à AuschwitzI. Ceci est la partie la plus ancienne qui servait à l’origine de caserne de l’armée polonaise. Dès 1940, les Allemands l’ont transformée en camp de concentration.



En ce moment, les bâtiments en briques rouges, en grande partie authentiques, font principalement fonction de musée. Les horreurs du régime nazi devenaient douloureusement palpables en contemplant les amas de chaussures, de prothèses, de valises, de cheveux tondus de ceux qui étaient devenus victimes de ce régime atroce.



Les élèves devenaient remarquablement silencieux au moment où le guide montrait la maison de Rudolf Höss. Ce commandant de camp y habitait avec sa femme et ses enfants, qui jouaient à quelques mètres de la première chambre à gaz.

Après la pause de midi, une visite à Auschwitz II/Birkenau se trouvait au programme.



Ce camp, situé à 3 km d'AuschwitzI, avait été construit plus tard. Le camp faisait partie du plan d'Hitler d’exterminer tous les juifs . La vue sur les baraques en bois et en pierres dans cette plaine immense et enneigée produisait une vive impression sur les élèves. A ce moment-là, les élèves se rendaient compte de tout ce que Dov Nasch et les autres prisonniers ont dû vivre ici. Aussi comment le manque d'hygiène et d’équipements sanitaires, à côté du froid terrible leur a rendu la vie encore plus impossible.



D’autres moments forts étaient la visite au perron, où la sélection des prisonniers arrivés se passait, la vue des restants des chambres à gaz, des crématoires, des restes des cheminées des baraques en bois et la visite au Zentral Sauna, où les prisonniers ont été tondus, lavés, désinfectés et tatoués.

En 1967, un monument international a été inauguré pour toutes les victimes. Près de ce monument, la visite a été clôturée avec une courte cérémonie. M. J. Rotenbach, survivant de ce camp, a prononcé un discours, ensemble avec M. J. De Witte, directeur général du Centre pour l’égalité des chances et de la lutte contre le racisme. Ce discours a été suivi par une minute de silence.



Les élèves sont extrêmement contents qu'ils aient eu l’occasion de visiter Auschwitz/Birkenau. Ils en témoigneront à l'école devant les autres élèves. Cette visite et sa préparation, contribuera ainsi certainement à la formation de gens tolérants et conscients des valeurs de la démocratie.

Une description de l'événement entier, des photos et des impressions des élèves sont à retrouver sur le site de l'école: http://www.sint-janscollege.be

Compte rendu fait par les deux professeurs Ria De Wilde et Mileen Versavel,
et traduit en français par Julie Goudeseune et Simon Wybo.

1 Comments:

Blogger le groupe e-twinning de ZSP1 (Pologne) said...

Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

11:03 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home